CSI NY RPG

Un RPG sur la série CSI NY
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» Approche de Noël
par Invité Lun 13 Juin - 19:08

» Détresse [Don]
par Invité Mer 17 Mar - 13:35

» Tombera, tombera pas ? [PV Josh, Adam]
par Invité Dim 14 Mar - 23:07

» Besoin d'aide !
par Invité Lun 8 Mar - 20:15

» Viens voir Josh...
par Invité Dim 7 Mar - 10:52

» Ma mère est vivante [Mac et Reed]
par Invité Jeu 25 Fév - 22:38

» Excuses et désastre {Stella
par Invité Mer 27 Jan - 4:43

» Une semaine pas trop agréable... {Stella
par Invité Jeu 31 Déc - 8:41

» Petite soirée! [Chrissounet!XD]
par Lindsay Monroe Lun 28 Déc - 22:46

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 51 le Dim 2 Jan - 15:32
Statistiques
Nous avons 2 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lindsay Monroe

Nos membres ont posté un total de 1876 messages dans 100 sujets

Partagez | 
 

 Approche de Noël

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Approche de Noël   Jeu 28 Jan - 3:26

Quelques jours avant Noël.

Trois mois, ça faisait trois moi que tous ces incidents avaient eu lieu. Trois mois et dix jours plus précisément puisque nous étions le 21. Mac avait eu un congé maladie assez conséquent avec ordre de se reposer. J'y avais veillé personnellement : j'avais trop peur que monsieur fasse l'entêté et veuille abréger son congé. Même s'il nous faisait confiance à nous son équipe, je savais qu'il aimait être là pour superviser et puis il était un peu comme le papa poule qui veillait sur sa famille. Oui car notre équipe était soudée au point que l'on pouvait parler d'une famille. J'avais également eu un congé mais beaucoup plus court. J'avais repris le travail au bout d'une semaine. Bien sûr au début Mac n'était pas d'accord mais je lui avais promis de ne pas aller sur le terrain pour ne pas trop sollicité mon bras tant que je faisais de la rééducation. Du coup je m'occupais de sa paperasse et faisais des analyses de labo. Et puis ça m'arrangeait bien au début car je pouvais éviter Don plus facilement. Bien sûr il y avait eu explications mais je l'avais fait souffrir et je m'en voulais tellement... Je ne me sentais plus de le voir ainsi. Je culpabilisais et regrettais à un point...

Mac était sorti de l'hôpital et lui avait eu un long congé à passer à la maison. Claire avait été prise au labo. Au début elle m'évitait voire me fuyait et je la comprenais. Elle devait être jalouse et avait dû souffrir du fait que Mac ne retourne aps avec elle. Au final j'avais su le fin mot de l'histoire : Claire avait été enlevée et détenue pendant 8 ans...Même plus de 8 ans. Dès qu'elle avait pu elle était rentrée à New-York dans l'espoir de retrouver Mac et de reprendre leur vie là où ils avaient été contraints de l'arrêter. Je crois que j'aurais fait comme elle. J'aurais tenté ma chance... Mac avait vaguement repris le travail mais que de l'administratif. Je crois que son épaule lui faisait encore mal.

Notre relation n'était pas officielle mais je savais que les rumeurs allaient bon train. Elles avaient circulé sur ma courte relation avec Don et le fait que je sois maintenant avec Mac. J'aurais aimé officialiser notre relation mais je me disais que peut être si Mac prenait une certaine initiative on pourrait le faire d'une manière toute spéciale. Mais bon je ne me faisais pas trop d'illusions, ça ne faisait que trois mois que l'on était ensemble. Enfin j'avais l'impression que c'était depuis toujours. Et puis.... Cette initiative j'aurais aimé qu'il la prenne avant qu'on mette un bébé en route, ce serait plus logique et puis s'il me demandait pendant la grossese je savais que, c'est stupide je sais, j'aurais l'impression qu'il l'avait fait juste pour le bébé. En tout cas moi je me sentais prête. Même si ce n'était pas tous les jours roses...je savais que l'on serait ensemble et que nous réussirions à surmonter les obstacles. De toute manière je ne me voyais plus vivre sans lui. Claire étai restée quelques jours et avait pris un appat'.

Hier nous avions bouclé une très grosse affaire et toute l'équipe s'était donnée le droit de prendre un congé aujourd'hui. J'étais quand même aller faire la paperasse pour boucler l'enquête et puis... J'avais besoin d'un prétexte pour sortir seule, sans Mac. C'était bientôt Noël et il fallait que je lui trouve un cadeau. J'espérai aussi pouvoir profiter de cette soirée en tête à tête et qui sait... Peut être qu'il aurait l'idée de préparer quelque chose pour mon retour. Une fois le dossier porté à Sinclair je pris la voiture et me dirigeai au centre commercial. Je savais exactement ce que je voulais, de otute manière j'avais passé une commande. Il suffisait maintenant de savoir où est ce que j'allais la planquer avant Noël. De toute maniè e Mac était un grand garçon et je savais que s'il trouvait le paquet, même s'il était curieux il résisterait à la tentation et ne chercherait pas à savoir ce que c'était. Enfin je lui faisait confiance. En passant devant les vitrines je me surpris à me demander ce que j'aurais aimé qu'il m'offre et automatiquement ma main se porta à mon ventre. Même si j'eus un pincement au coeur en me rappelant que je pourrais être à mon trosième mois de grossesse je souris en me rappelant sa promesse de me donner non pas un mais des enfants. Je m'étais arrêtée en plein milieu de l'allée et avait fermé les yeux en imaginant quel bonheur ce serait d'être mère. Je venais de me rendre compte que je ne voulais pas spécialement des choses matérielles pour Noël... Mais deux choses que seul lui pouvait m'offrir me feraient plus que plaisir.

Je pris le chemin du retour. Mac savait que je n'avais que la paperasse à faire. Un absence trop longur pourrait paraître suspecte. De plus je ne tenais pas à ce qu'il s'inquiète. J'arrivai donc jusqu'à chez lui et garai l'Avalanche que j'avais pris sur le stationnement en bas de son immeuble. Je pris la sacoche avec mon PC qui était sur le siège passager et me dirigeai vers l'entrée après avoir verrouillé le 4X4. Je pris les escaliers et montai jusqu'à notre chez nous. L'emménagement non plus n'était pas officiel mais c'étit tout comme. En fiat j'avais dit que Claire avait trouvé un appart'... Je lui laissais le mien. Je n'avais pas récupéré la totalité de mes affaires voulant déménager seulement lorsque mon Mac m'aurait officiellement demandé de m'installer. Du coup ça faisait trois choses que j'attendais de lui. Un petit sourire aux lèvres j'ouvrai la porte et passai le seuil.

-Hye Little Mac-man je suis rentrée !

Et oui j'avais retrouvé mon habitude de le taquiner. Avec le sourire, la joie et le bonheur étaient revenus. On se chamaillait mais jamais méchamment et on el savait tous les deux. Personne n'était blessé. Et puis il avait beaucoup d'humour. Je pouvais me permettre des choses que je ne pourrais pas s'il prenait tout au pied de la lettre. On aimait tous les deux rires et jouer à ce petit jeu nous amusait plus qu'autre chose.

Je laissais mon sac à main dans l'entrée. Le paquet était dedans mais je savais qu'il irait pas y fourrer son nez. Ce n'était pas son genre de fouiner. Et puis il me laissait vraiment de l'espace ce qui me permettait de temps à autres de lui préparer des petites surprises. En tout cas j'espérais que mon cadeau allait lui plaire. Je n'étais pas trop sûre de moi. J'avais eu l'idée d'aller de demander son avis à Claire mais même si notre relation évoluait bien je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie en ravvant en elle des souvenirs de ses Noël passés avec Mac.

-Tu es là ?

J'étais toujours dans le vestibule en train de retirer mes bottes dont j'avais soigneusement retirée la neige avant de rentrer. En attendant une réponse je me mis à déboutonner mo n manteau puis l'accrochai au porte-manteau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Jeu 28 Jan - 4:36

Noël approche à grand pas. C'est une des journées festive que je préfère le plus. Même quand je vivais seul, je trouvais que cette journée spéciale était ma préféré d'entre toutes. Oui, car je donnais un peu d'argent au département, qui de leur côté amassait des fonds et acheteait des cadeaux pour les enfants de familles démunis. Il y a rien de plus beau comme cadeau de noël que de voir un petit sourir sur leur petit visage d'ange. Les voirs heureux c'est ce qui comtait à mes yeux.

Voilà que je suis maintenant sortit de l'hôpital. Il n'y a pas eu de complication et donc j'ai pu me rétablir vite. J'ai reçus un congé immédiat avec l'ordre de prendre beaucoup de repos. J'aurais bien aimé aller travailler, mais Stella me suveillait et j'ai du rester à la maison pendant quelques temps à me reposer. Mais maintenant je suis de retour au boulot, dans la paperasse seulement. J'ai encore des élancement à l'épaule et côté course, je n'était pas chaud non plus à cette idée. J'avais encore des douleurs à la cheville, quand aux blessures au visage, elles sont toutes parties.

Notre relation va bat de l'aile. Moi et Stella sommes heureux et la joie est au rendez-vous en ce mois de décembre. Je dois penser à lui trouver un cadeau, et je crois savoir quoi lui offrir. En fait, ce n'est pas un cadeau que l'on peut acheter simplement au magasin comme ça... c'est un cadeau disons.... intime et familliale si je peux dire ça comme ça. Je suis sûr que ça va lui faire plaisir, autant à elle qu'à moi. Ce sera un cadeau pour nous deux, puisque tous les deux nous rêvons d'en avoir plusieurs depuis quelques temps. Ce sera simple, ça coûtera rien et avec de la chance ça va fonctionner du premier coup, enfin je le souhaite du fond de mon coeur.

Hier nous avons eu une grosse enquête. Malheureusement pour moi, je n'ai pas pu participer sur la scène de crime, ayant resté au bureau remplir d'autre paperasse et tapoter des mots sur mon clavier. J'avais eu quelques visites ici et là pour me parler des résultats des analyses des objets que mes collègues avait trouvé mais sinon je n'ai pratiquement pas participé à cette enquête. Il est évident que j'avais demandé certaines choses pour m'assurer qu'ils avancaient bien dans l'affaire.... je suis un peu comme un père dans une grande famille d'enfant. Je suis le patron avec mes employé, mais surtout un ami qui se soucis beaucoup de leur travail. Je ne veux pas voir Sinclair arriver et les menacer de toute sorte de sottise comme il a la manie de faire à l'habitude. Je tente de les protéger du mieux que je peux, et je crois qu'ils en sont reconnaissant. Je me souviens d'Adam... le pauvre... heureusement que l'équipe était là sans quoi il ne serait plus avec nous aujourd'hui....

Claire s'est trouvé un appartement... en fait c'est Stella qui lui a laissé la sienne. Bientôt je vais lui demander de venir emménager chez moi. J'ai dit à Claire l'autre jour que si elle avait besoin de quoi que ce soit qu'elle avait qu'à m'appeller et je viendrais lui donner une petit coup de main. Je ne suis pas un monstre, je sais qu'elle souffre de notre divorce.... mais je tente de lui montrer que je ne disparaitrera pas de son entourage et que je vais toujours être là en ami en cas de besoin. Et puis... je ne refuserai jamais de bisou sur la joue ou de calin de sa part, si c'est de l'amitié comme moi et Stella étions autrefois.... j'aime encore Claire, et je l'aimerai toujours.... mais aujourd'hui je suis amoureux de Stella et il faudra qu'elle s'y face. Je suis sûr qu'elle trouvera l'âme soeur un jour...

Stella est en train de faire de la paperasse au buireau. De mon côté, je suis resté à mon appartement. J'ai eu quelques douleurs un peu plus fortes aujourd'hui à l'épaule et je me suis donc reposé. Heureusement que le médecin m'a donné des cachets d'anti-douleur, ça m'aide beaucoup. En me levant, j'ai immédiatement sauté dans la douche. Je voulais être propre avant que Stella n'arrive. Mais je crois que je m'y suis prit trop tard car après avoir fermé le robinet de la douche, je l'ai entendu demander si j'étais là. Alors que j'avais oublié mes vêtements dans la chambre, je me suis entouré la taille d'une serviette et je suis sortit de la salle de bain. Je me suis approché de l'entrée avec le sourir et en voyant Stella la tête dans le vestibule, mon sourir s'est aggrandit en pensant à la réaction qu'elle allait faire en me voyant nu comme un verre et la serviette à la taille. Finallement, j'ai décidé, comme j'étais nu pied, de m'approcher doucement et de l'enlacer par derriere. Je lui ai soufflé un "comment s'est passé ta journée?" à l'oreille alors que j'avais déposé ma tête sur son épaule après avoir déposé un bisou sur sa tempe. Puis plus le temps passait, et plus je sentais un courant d'air.... finallement j'ai entendu un briut de vêtement qui tombait au sol et je savait que ce vêtement était nul autre que la serviette qui était la seul chose qui préservait mon intimité......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Jeu 28 Jan - 14:39

Un sourire s'étala sur mon visage à sa réponse et en sentant ses lèvres sur ma tempe je fermai les yeux. Qu'est-ce qu'il était doux... Mais je ne m'en lassais pas et je ne m'en lasserai sans doute jamais. J'imaginais sans difficulté comment il serait en père. Un papa doux et aimant comme avec sa f... Calm down Stella, il ne t'a pas demandé en mariage alors arrête de mettre la charrue avant les bœufs. Je me mis alors à rêver au jour où il ferait sa demande. Oui je ne doutais pas un instant qu'il le ferait. Je savais qu'il m'aimait et je savais qu'il voulait une famille.

Sa question me ramena à la réalité. Ce n'est que là que je sentis que mes vêtements s'étaient quelque peu imbibés d'eau. Il sortait de la douche ? Je le sentis se coller à moi ce qui renforça l'impression de mouillé. Il posa son menton sur mon épaule et je soupirai d'aise.

-Tranquillement. J'ai fini les dossiers donc on peut profiter de la fin de la journée en paix...

J'avais posé mes mains sur les sienes et doucement faisais des cercles avec mon pouce. Je tournai légèrement mon visage vers le sien et déposai un baiser au coin de son oeil. Mes mains remontèrent lentement le long de ses bras frôlant sa peau du bout de mes doigts. Je n'avais pas encore vu qu'il n'avait que sa serviette sur lui. Mes mains arrivèrent à ses épaules musclées et là je me retournai. Un sourire taquin apparut sur les lèvres en le voyant. Je comprenais mieux qu'il me mouillait. Je posai mes mains sur son torse encore humide et détaillai son corps presque nu du regard. Son épaule portait encore des traces de sa blessure. Il avait un énorme bleu qui montrait qu'il s'étiat démis l'éapule encore récemment. Je m'étais rapprochée de lui et l'avais enlacé comme mes mains avaient glissé dans son dos.

Mon regard baissa peu à peu et je remarquai alors que sa serviette était tout simplement en train de se barrer. Je n'eus pas le temps de faire le moindre mouvement elle était par terre. Je rougis très légèrement un peu comme une gamine prise en faute alors que ça faisait trois mois que l'on faisait vie commune. Je ne sais pas... En quelque sorte il m'intimidait toujours un peu. Probablement parce que c'était mon héros et que j'avais une très haute opinion de lui.

-Le lieutenant Taylor ne saurait pas nouer une serviette autour de sa taille correctement ?

Mes mains laissèrent son dos et je me penchai pour ramasser la serviette. Puis tout doucement je commençai à sécher son corps qu'il n'avait pas vraiment pris le temps de frotter avant de sortir de la douche. C'était d'ailleurs un miracle qu'il ait pas glissé sur le carrelage avec ses pieds nus et mouillés. Bon je devais avouer que je passais un peu plus de temps que nécessaire sur certaines parties de son corps mais bon.... Dans le même temps je laissai mes lèvres se promener dans son cou avant de les faire glisser jusqu'à son torse.

-Et toi ta journée ? Murmurai-je tout en faisant remonter la serviette le long de son dos pour gagner ses cheveux dernières partie qu'il restait à sécher.

Puis une fois ses cheveux séchés et après lui avoir laissé le temps de parle je lui essuyai le visage avant de l'embrasser tendrement. Je sentis un petit noeud se former au creux de mon ventre mais il était accompagné d'un autre désir plus trivial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Ven 29 Jan - 0:34

J'ai quelques peu mouillé les vêtements de Stella. J'avais complêtement oublié que je venais de sortir de la doucher et donc que j'étais trempé de la tête aux pieds. J'ai même laissé des trace derrière moi de mon passage jusqu'à sa recontre il y a maintenant quelques minutes. J'admet que j'aurais pu glisser sur le parquet, surtout avec mon pied qui n'est pas rétablis à 100%, pourtant ce n'est pas arrivé. Je supose que j'ai eu un petit coup de chance pour ne pas me blesser une seconde fois. Peut-être que le destin a compris que les accidents que nous avons eu étaient suffisantes et qu'on avaient besoin de respirer un peu moi et Stella.

Les sensations qui se sont mit à traverser mon corps alors que Stella promenait ses mains sur mon torse mouillé étaient indescriptible. J'avais de petits frissons qui traversait tout mon corps de la tête jusqu'au pied, et j'ai commencé à ressentir certaines envies..... Je l'ai vue porter son regard vers mon épaule et j'ai compris qu'elle pensait un peu à l'accident. Mon épaule est encore bleu et je peux comprendre qu'elle y porte une certaine attention. Je lui fait un petit sourir tout en regardant de temps en temps mon épaule.

La serviette au sol, j'ai rougit un peu. Non pas que je suis mal à l'aise en compagnie de Stella, mais être nu n'est pas dans mes habitudes quand je suis hors de la salle de bain et surtout quand je ne suis pas osus la douche. Mais d'un autre côté, ça ne me dérangeais aucunement. Non, parce que Stella m'a déjà vu nu et que nous sommes ensemble depuis quelques mois déjà.

-Elle a pas tenu.... je suis sortit de la salle de bain assez rapidement....

J'ai sentit mon coeur battre la chamade quand Stella a commencé à parsemer mon cou et mon torse de petits baisers. D'ailleurs elle doit être capable de le sentir quand elle dépose ses lèvres sur mon torse. Tout en séchant mes cheveux elle me demande comment a été ma journée. Pourtant ma journée à été moin intéressante que la sienne puisque la seule chose que j'ai fait c'est dormir pour me reposer. Mais j'ai quand même très bien dormi et j'en suis content.

-Plutôt relaxe.... j'ai dormis comme un bébé....

Un bébé.... Stella voudrait tellement en avoir un... et je voudrais tellement lui donner la chance que son voeux puisse se réaliser. Il va se réaliser et j'en suis certain. Pendant que je me disais que j'allais lui offrir ce cadeau bientôt, elle a repris la serviette du sol et m'a essuyé le visage pour finir par m'embrasser. J'ai commencé à penser que son cadeau, je devrais le lui faire tout de suite pour qu'elle puisse l'avoir à noël.... Et comme elle m'embrassait j'ai eu la réaction de l'enlacer et d'approfondir le baiser. Mes mains on commencé à lui faire de petit massages dans le bas du dos tandis que j'avais l'impression que mon coeur allait exploser.......

Je me suis arrêté quelques secondes et je l'ai regardé. Je voulais lui demader quelque chose, histoire de savoir si vraiment elle le voulait tout de suite ou non...

-Stella.... pour ton cadeau de noël.... je veux savoir si tu veux l'avoir tout de suite ou si tu veux attendre..... mais il faut que tu saches que si tu attends, eh bien ce que je veux t'offrir arrivera plus tard....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Ven 29 Jan - 1:57

Je me mis à rire quand il dit qu'il était sortit rapidement de la salle de bain. Il avait dû m'entendre arriver. Cela ne fit que m'attendrir.

Un bébé... Mac serait mon grand bébé et j'en aurais d'autres plus petits. Je me mis de nouveau à rire. Dormir comme un bébé... Ca dépendait de l'âge du bébé mais ça pouvait être compris de différentes manière. Les bébés au début avaient un sommeil très entrecoupés et c'était aux parnets de se lever.

-Comme un bébé qui fiat ses niuts ?


J'aimais bien le taquiner et il me le rendait bien. Il approfondit alors mon baiser et je me sentis fondre de l'intérieur comme au premier jour. Ses petts massages me faisaient un bien fou. Il se recula alors pour me parler. Je le regardai ce petit sourire béat aux lèvres.

Mon coeur faillit s'arrêter quand je compris ce à quoi il faisait allusion. Un large sourire s'étala sur mes lèvres tandis que je le regardais tendrement.

-Tout de suite... Enfin.... D'abord tu te rhabilles et on mange un bout d'accord ?


Bon j'avoue c'était pas sympa de le faire attendre mais on n'en prendrait que plus de plaisir si on patientait un peu. Moi aussi j'en avais envie, je sentais déjà cette boule au fond de mon ventre qui attendait de pouvoir se dénouer. De toute manière on savait que personne ne nous dérangerait donc on avait tout notre temps. Et puis j'étais prête à faire le repas pour que l'on ait une soitée romantique tous deux en tête à tête sans avoir besoin de bouger de son appartement ni d'aller au restaurant.

-Patience... Je veux que cette soirée, si elle doit être celle où tu me fais ce cadeau, soit mémorable.

Je rajoutai cela parce que je savais que je lui avais donné des envies... Ca m'avait fait le même effet. Mais ça allait venir... Il allait jsute falloir être patient... Et je devais vouer que ce n'était pas non plus ma tasse de thé aloes je le comprenais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Ven 29 Jan - 2:23

Elle prend tellement plaisir à me taquiner qu'au final j'apprécie beaucoup ses taquineries. J'aimais ça.... on taquine seulement ceux qu'on aime comme on dit et c'est donc une preuve que Stella m'aime et je ne veux pas qu'elle s'arrêtte....

-Je suis un gros bébé qui dors partout et tu es ma maman qui prend soin de moi

Pour cette réplique, je cherchais à lui faire savoir qu'elle s'occupait bien de moi depuis mon retour de l'hôpital. J'ai hâte qu'elle soit mère, parce que je sais qu'elle fera une très bonne maman pour les enfants que nous auront.

Je lui ai parlé du cadeau et j'ai remarqué qu'elle avait très bien réagi. J'ai vu son sourir s'aggrandi et je crois qu'elle a comprit ou je voulais en venir. Je lui ai rendu son sourir et voilà qu'elle me dit qu'elle le veux tout de suite, mais ensuite elle me dit que l'on va manger un morceau et je suis parfaitement d'accord avec cette idée. Ainsi nous seront plus.... "performant"....

-Bonne idée

Je lui ai donné un dernier baiser avant de me retourner et de retourner à la chambre pour m'habiller, la serviette dans la main pour la rammener dans la salle de bain. Je m'habille tranquillement, me mettant un tee shirt blanc un peu serré, et un jogging gris, histoire d'être un peu plus décontracté qu'au boulot. Je sort de la chambre et je rejoint Stella.

-Tu as beosin d'un petit coup de main pour le repas ?

Je veux être serviable. Stella m'a donné envie et maintenant je dois occuper mon esprit pour ne pas perdre le contrôle, car même si nous avons arrêté de nous embrasser, mon coeur bas toujours la chamade et j'ai toujours de petits frissons en raison des baisers qu'elle avait déposé dans mon cou.... je dois être patient comme elle a dit et je veux que autant pour elle que pour moi, cette soirée soit mémorable et je ne voulais pas la gâcher. Alors je voulais mettre la main à la pâte....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Ven 29 Jan - 10:11

Un sourire taquin apparut sur mes lèvres lorsqu'il me qualifia de maman. J'avais très bien compris que c'était un compliment et je crois même que j'en ai rougi. Ca me faisait plaisir qu'il me dise ça... Surtout que je devais que devenir maman ça me faisait peur. J'avais peur d'être une mauvaise mère et ça de manières très différente : de mal m'en occuper, de ne pas arriver à être une mère autoritaire mais en même temps débordante d'amour... Mais pour l'heure j'avais quelque chose à lui répliquer :

-Merci... Mais si je suis ta maman il va falloir réviser le programme de ce soir tu ne crois pas ?

Je me mis à faire marcher mes doigts sur son torse et toujours avec ce même sourire.

-Oui... Les bébé mangent et filent au dodo... Sans transition.


Je me mis à rire. Lorsqu'il approuva mon idée de manger avant. Puis il m'embrassa avant de retourner à la chambre. Je filai à la cuisine. Il fallait que j'occupe mes mains. Mes lèvres toujours imprégnées de lui arboraient un petit sourire de sérénité tandis que j'attrapai un filet de légumes. Je l'entendis entrer et me retournai vers lui des carottes à la main. Mon Dieu qu'il était.... Je ne pus m'empêcher de le détailler du regard. Ce Tee-shirt blanc moulant.... Et le jogging... Tout ça le rendait... Le rendait Mac. Un homme magnifique qui me faisait craquer quand je le voyais. Je mis un certain temps à réagir à sa réponse trop occupée à observer les formes qui se dessinaient sous le Tee-Shirt.

-... Euh oui... Tiens épluche moi ces deux carottes.


Action réaction je lui lançai les carottes puis sortis le plat à gratin pour préparer la lasagne. Il fallait que je prépare la pâte. Ensuite il pourrait hacher la viande pendant que j'apprêterais les tomates et hacherais les carottes pour faire une sauce bolo. Pour finir il n'y aurait plus que le fromage à rajouter. Je commençai par allumer le four pendant que l'on préparait le plat à enfourner. Pendant la cuisson on pourrait peut-être songer à un gâteau pour le dessert...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Ven 29 Jan - 20:37

Elle a accepter ma proposition de l'aider ce qui m'a fait sourir. A deux ca ira plus vite et comme ca nous pourrons manger en tete a tete avant de se lancer dans le grand jeu si je peux me permettre de dire ca comme ca. J'attrape les carottes qu'elle me lance tout en me demandant de les eplucher. Je lui fait un signe de tete et je me met au travail. Je savais que ce qu'elle voulait preparer allait etre excellent et donc je me contentait de faire ce qu'elle me demandait de faire...

Le repas maintenant en train de cuire, nous pouvions prendre le temps de nous assoir en attendant que les lasagnes soit cuits. Je mourais de faim et j'avais hate de gouter a ce plat de chef qui j'en suis sur est bien meilleur que ce que je prepare habituellement pour le travail ou encore pour le diner ou le repas de l'apres midi. On pouvait d'ailleurs sentir l'odeur du repas qui etait en train de cuire dans le four ce qui a augmente ma faim qui etait deja a un niveau fort eleve. Ca semblait si bon....

Je regardais Stella qui m'avait detaille du regard a mon arrive de la chambre au debut des preparatifs du repas. Je crois qu'elle aime bien le tee shirt que j'ai mit et que c'est pourquoi je m'etais dit que si elle me regarderait une minute de plus elle se metterait a baver... De mon cote je ne deteste pas ce qu'elle porte non plus. Comme elle avait eu du travail aujourd'hui elle s'etait mit belle et propre pour aller au laboratoire. Je la trouvais si jolie que je ne pouvais pas m'empecher de la regarder.....

Finallement je me suis rendu au comptoir ou j'ai pu faire du cafe pour nous deux. Je n'avais pas encore pris ma dose de cafeine de la journee et j'en avais grandement besoin. Pendant que j'avaia mis l'eau a chauffer je m'accotait contre le comptoire et regardais Stella avec le sourir. Je me demandais si elle avait hate d'avoir son "cadeau" et je me demandais si sa lui faisait beaucoup plaisir. De mon cote je me sentais pret. Depuis la fausse couche de Stella, j'etais un peu triste de ne pas etre pere du enfant. Depuis cette journee la, j'ai realise que je voulais avoir des enfants et que j'etais pret a en avoir et comme Stella l'etait deja depuis quelque temps, j'ai pense que ca lui ferait un beau cadeau de noel...

En parlant de cadeau de noel, ce n'est pas seulement ca que je vais lui offrir. Je ne vous ai pas dit que je suis alle magasiner durant la journee pendant l'absence de Stella... Je veux lui offrir deux chose qu'elle aura jusqu'a sa mort : des enfants et ma fidelite. J'ai trouver le moyen de lui montrer que je serai toujour fidel et j'espere qu'elle ne fera pas une crise cardiaque quand elle va le recevoir. J'espere qu'elle dira oui.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 3:08

Les lasagnes furent rapidement prêtes à être enfourner ce que je fis aussitôt. Je m'assis sur un tabouret et le regardai faire le café. Puis il me tendit une tasse. Nous la sirotâmes tous les deux en silence en attendant que le four nous signale la fin du temps de cuisson. Je surveillai du coin de l'oeil l'horloge. A moins cinq minutes je rpsi de la vaisselle et laissai Mac le temps d'aller dresser le couvert. Je souris en sortant des petites bougies dans le placard et les allumai.

Je retournai avec Mac pile au moment où le four sonnait. un petit sourire aux lèvres je rpis les maniques et sortis le plat.

-On peut passer à table mon coeur.

Je le précédai dans la salle à manger et posai le plat. Je repartis à la cuisine poser les maniques. Le repas se déroula agréablement. On discutait de tout et de rien tout en dégustant nos lasagnes et je trouvais que nous les avions vraiment réussies. Nous étions détendus mais en même temps je savais et je sentais les braises du désir apparu un peu plus tôt se raviver au fur et à mesure que l'on se rapprochait de la fin du repas.

Alors que je savourai mon yaourt à la mûre je glissai mon pied hors de ma chaussure et tout doucement je l'approchai du sien. Après l'avoir frôlé je remontai lentement le long de sa jambe me rappochant petit à petit de son point le plus sensible. Dans le même temps je le regardai un petit sourire aux lèvres et je jouai avec ma cuiller que je suçai de manière démesurée pour ce que c'était. Je pense que mon envie de lui pouvait se lire dans mon regard. Mes yeux émeraudes étaient rivés sur lui et il y avait probablement cette lueur taquine qui brillait dans mes yeux. Heureusement il y avait la table entre nosu sinon je me serais déjà peut être jetée sur lui. En fait je me demandais si la table était vriament un obstacle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 3:24

Nous avons mangé tout en discutant de n'importe quoi : du travail... des enfants, et même de la garderie. C'était vraiment du n'importe quoi ce qui n'a pourtant pas diminuer le désir que nous avions l'un et l'autre depuis que Stella est de retour du boulot. Pendant que je megeais tranquillement j'ai sentis un petit chatouillement sur le pied. Je n'y ai pas porté attention, me disant qe c'était normal et que ça pouvait arriver, mais les chatouilles sont monté tranquillement sur ma jambe pour atteindre mon point faible. À ce moment, je n'ai pas pu terminer mon assiette, j'était comme figé, ne voulant pas que ce petit chatouillement s'arrête.

Je me suis vite rendu compte du regard taquin de Stella. Alors c'était elle qui me faisait ces petites chatouilles. Je lui sourit. Elle veux vraiment réveiller la "bête" en moi et plus le temps avance et plus ça fonctionne. Je vois clairement que vu que le repas est terminé ou presque, elle est prête à passer à l'action. Alors je me suis levé et je lui ai tendu la main. C'était une invitation à commencer notre petite activité de fin d'après-midi. Il va y avoir du sport et ce, dans mon appartement.........

La table prise par les assiettes et les tasses, je ne pouvais pas prendre cet endroit pour débuter. J'ai donc pensé y aller un peu plus traditionnellement et dans un endroit plus confortable c'est à dire dans la chambre. Non pas que je voulais pas le faire ailleurs, mais si on est fatiguée après nous pourrons dormir dans le lit. De toutes manières je ne pense pas être en mesure d'emmener Stella dans mes bras comme la dernière fois.

Je l'ai enlacé, et je l'ai raproché de moi... très proche de moi... et j'ai commencé à l'embrasser tout en lui faisant de petites caresses dans le bas du dos. J'avais une boule dans le bas ventre qui avait besoin d'être comblé et ce soir elle le sera sans problèmes. J'ai des frissons qui me parcourait l'échine et qui me montait jusque dans le cou et la gorge, parcourait mes bras et mes jambes jusque au bout des extrémités. J'ai lentement baissé la tête jusqu'à son cou et j'ai commencé à y parsemer de petits baisers.... je lui fait le même coup qu'à son arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 3:57

Je reposai mon pied comme je sentis qu'il se levait. Il me tendit alors la main. Sans aucune hésitation je la pris et me laissai entraîner. Il m'enlaça et me colla à lui. J'en ressentis des frissons, des frissons de plaisir, des frissons d'impatience, des frissons de désir... Et pas n'importe quel désir : le désir de m'unir à cet homme que j'aimais plus que tout et que, de surplus, de cette union naisse un mini-nous. Les baisers dans le cou était l'un de mes points faibles et il le savait... Il l'exploitait très bien. Je savais que je ne lui résisterais pas longtemps partis comme ça. De toute manière je n'avais aucune envie de lui résister. Mes mains commencèrent à lui prodiguer des caresses dans le dos pour finalement passer sous le tissu. Très rapidement elles ne furent plus satisfaites et glissèrent jusqu'en base de s'en dos.

-J'aime beaucoup ton Tee-shirt mais... Je vais devoir t'en débarrasser...

Je le regardai un bref instant dans ses yeux d'une couleur grisée qui faisait chavirer mon coeur et ainsi que tout le reste de mon être et même plus : mon âme... Je pris alors ses lèvres et j'agrippai le vêtement blanc de Mac avant de lui enlever et de l'envoyer valdinguer derrière moi. Ce n'était plus comme les premières fois où nous nous cherchions. La "bête" s'exprimait plus facilement ce qui pouvait rendre nos ébats plus sauvages voire bestiaux.

Alors que l'on s'embrassait avec passion je sentis que lui aussi commençai à me retirer mes vêtements et progressivement sans nous décoller l'un de l'autre nous nous dirigions vers la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 4:13

J'ai sentis les doigt fin de la femme que j'aime se promener dans mon dos et ainsi me faire de petites caresses. J'en ai eu des frissons pour une seconde fois. Puis elle n'avait plus du tout envie de me voir en tee shirt et au bout de quelques temps je me suis rapidement retrouvé torse nu. J'ai remarqué qu'elle avait fait attention et qu'elle l'avait retirer d'une manière un peu délicate en raison de mon épaule et j'en lui était grandement reconnaissant.

De mon côté, mes mains on commencé à se faire plus baladeuse et commencait tranquillement à se promener sous son tee shirt. J'y ai trouvé l'agraffe de son soutien gorge pendant la petite excursion que mes mains faisait et en deux pas trois mouvement je l'ai défait pour pouvoir lui faire de plus longue caresses. Je continuais à l'embrasser, pendant que nous nous redions lentement vers la chambre qui était qu'à quelques pas de nous.

Arrivé, nous nous sommes arrêté juste devant, car notre petite activité de deshabillement était pas terminé. Je me suis saisi du bas du tee shirt de Stella et je le lui ai enlevé tout aussi délicatement, en raison de son bras. Ensuite, je me suis mit à lui déposer de petits baisers sur l'épaule et descendait jusqu'à la naissance de ses seins. Je l'ai doucement poussé pour que nous nous posions délicatement sur le lit....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 4:37

Comme je baisai son torse je sentis ses mains se glisser sous mon Tee-shirt et ce n'était pas pour me déplaire. Je sentis une pression se défaire : il avait dégraffé mon soutien gorge. Un sourire se forma sur mes lèvres alors que celles ci remontaient jusqu'à sa nuque.

Nous arrivâmes devant la porte. Il m'ôta mon haut avec une délicatesse pour lequel je le remerciais. Même si la plaie était guérie et prenait tranquillement le chemin de la cicatrisation complète il arrivait que je ressente encore quelques douleurs comme des élancements ou des crampes assez fortes. Dans sa chute mon haut avait entraîné la chute du soutien gorge. Je frissonnai en sentant ses lèvre descendre jusqu'à l'a naissance de mes seins. Ma tête était enfouie dans son cou et mes lèvres effleuraient sa peau. Puis il m'entraîna jusqu'au lit où nous nous allongeâmes. Je le fis basculai pour me retrouver par dessus lui. Je l'embrassai avec passion das un baiser approfonfi puis mes lèvres quittèrent les seinnes et descendirent dans une ligne droite. Je m'arrêtai à son nombril et y déposai plusieurs baisers tandique mes mains défaisaient l'élastique du jogging et tout doucement le faisait descendre le long de ses jambes. Je commençai à sentir que le désir avait envahi tout mon être et ce fut avec un petit sourir que je vis que je n'étais pas la seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 4:55

Je commencais à avoir sérieusement chaud et j'avais hâte de me débarasser de mon jogging. D'ailleurs ce ne fut pas très long car Stella tout en m'embrassant près du nombril s'est mise à défaire l'élastique de mon jogging. Je l'ai sentit glisser le long de mes jambes et j'ai rapidement compris qu'elle venait de me l'enlever.

Quand à moi je l'ai fait basculer sur le côté pour que nous puissions échanger nos rôles. Je me suis mit à lui faire le même scénarios tout en retirant peu à peu le pantalon et l'envoya finalement valdinguer plus loin. De mes mains je caressais avec douceur les cuisses de Stella, profitant de ce petite contact avec sa peau si douce. Déposant de petits baisers sur son ventre je me suis arrêté un instant et je l'ai regardé.

-Quand nous aurons finis, un petit être sera en train de grandir en toi

J'ai sourit à l'idée que j'allais être père et elle mère. Ça allait être une belle expérience et en même temps ce sera je crois le plus beau cadeau que l'on peu s'offrir à nous deux. J'espère que ça fonctionnera et que l'on pourra enfin rêver d'une famille non pas juste le couple, mais bien avec des enfants....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 9:50

Je me sentis basculée et je me retrouvai alors sur le dos. A son tour il m'enlevait mon pantalon. Plus je me retrouvais nue et plus j'avais chaud. Je sentis ses mains qui frôlaient mes cuisses et cela envoya des petites déchages électriques dans tout mon corps. Les baiser dont il parsemai mon ventre n'arrangeait rien au désir qui grandissait en moi enfin au point où ça en était je sentais que s'il nr faisait pas quelque chose très vite ça allait me tuer. C'est alors qu'il s'arrêta pour me regarder. Unpett sourire s'étira sur mes lèvres.

-Tu sais que ça ne dépend pas que de nous
, soufflai-je.

Oui... Il y avait une petite part de chance mais je savais que nous tenterions jusquà ce que ce soit bon. Notre désir d'union ne nous suffisait : nous voulions qu'elle porte des fruits.
Mes main un peu fêbrile à cause de la quantité de désir qui les traversait lui retièrent son boxer alors que je savais qu'il faisait de même. Je passai mes bras derrière sa nuque et l'enlaçai également de mes jambes pour lui montrer que j'étais prête à le recevoir, que je n'attendais plus que lui en moi.

-Mac...


C'était plus un gémissement qu'autre chose mais je nétais pas parvenu à articuler autre chose. Mon désir m'oppressait, me consummait et je savais que la délivrance ce serait Mac qui me l'apporterait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Sam 30 Jan - 20:51

Je sourit à l'idée qu'il y a une part que c'est la chance et une autre part que c'est de nous que et enfant là pourra être conçu. Je suis certain que ça va fonctionner. Je le sais et je le sens au plus profond de moi.

-Ça va fonctionner, j'en suis sûr

Tranquillement j'ai monté mes mains vers le dernier morceau de vêtement qui préservait son intimité et tout en l'embrassant je le faisait glisser le long de ses cuisses et tranquillement il alla rejoindre le pantalon sur le sol tandis que de son côté elle me débarassait de mon boxer.

Avant même de passer à l'action je me suis à nouveau arrêté pour quelques secondes seulement pour lui souffler quelques mots que je trouvais important...

-Je vais y aller avec douceur d'accord...?

Je sais que c'est idiot, mais j'étais persuadé qu'elle avait encore les douleur de sa fausse couche il y a trois mois de cela. Je veux donc éviter de lui faire mal et c'est pour ça que je vais être plus délicat. Du moin je ne veux pas réveiller la douleur qu'elle avait eu pendant quelques temps après notre sortit de l'hôpital....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Dim 31 Jan - 1:28

Je fermai les yeux en sentant son souffle chaud dans mon cou. Je souris à ses quelques mots. Je tournai mon visage vers lui et lui embrassai le cou juste en dessous l'oreille. Puis dans un murmure semblable je lui répondis :

-D'accord... Merci...

Chacune de ses intentions me touchait au plus profond de mon être et je me devais de le remercier mêem si je savais que lui allait surement penser ou même me dire que c'était normal et que je n'avais pas à le remercier.

Spoiler:
 

Puis nous nous séparâmes mais il était toujours en moi et n'allait plus vraiment me quitter d'une certaine manière. Je me blottis contre lui immédiatement. Je voulais le sentir tout contre moi. J'avais besoin de ce contact physique.

-Tu avais raison... Je suis sure que ça a fonctionné...


Je ne sais pas e qui me poussait à penser ainsi mais j'étais convaincue de ce que j'avançais. Je lui souris avant de l'embrasser furtivement.

-Je t'aime.

Je fermai les yeux sentant que je n'allai pas tarder à m'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Dim 31 Jan - 2:15

Nous nous sommes séparé après cet acte d'amour que nous avions fait. Nous étions maintenant fatigué tous les deux.... ayant tout donné l'un comme l'autre dans ce sport. Je l'ai sentis se coller. Je n'ai pas tenté de la repousser d'une quelconque manière.... je voulais moi aussi rester collé. Tout doucement je lui frottait le bras avec ma main libre, l'ayant entouré avec comme pour l'enlacer.

-J'en suis sûr moi aussi...

Je sourit. Je voulais tellement que ça fonctionne, que je ne pouvais pas croire au contraire. Il était pas question que ça ne fonctionne pas. J'étais heureux, pour Stella comme pour nous deux, car il y avait de fortes chances que l'on soit de future parent maintenant... mais nous le saurons plus dans quelques jours.

Je veux tellement avoir des enfants, un famille... et ce depuis longtemps. C'est une chose que j'attends depuis des années et maintenant mes rêves sont en train de se réaliser. Nous allons peut-être avoir un enfant ! C'est le plus beau cadeau que l'on peu nous offrir pour noël ! À ces pensées je l'ai enlacé davantage.

Elle m'a embrassé, et je lui ai rendu son baiser. Par la suite elle m'a remercié, et je me suis contenté de lui sourir, fatigué de ma soirée. Je me suis collé la tête contre la sienne, sur le bord de tomber dans le monde de l'imaginaire qu'est le sommeil. Elle m'a soufflé un "je t'aime". Je me suiviens qu'autrefois je n'arrivais pas à lui dire ces trois petits mots. Aujourd'hui, c'est tout autre chose....

-Je t'aime moi aussi....

De ma main libre je lui caressait les cheveux. Cette même main s'est rendu à son visage et lui caressait doucement la joue, dessinant du pouce le bord de ses lèvres si douce avant de les saisirs avec les miennes une nouvelle fois. Puis je me suis installé plus confortablement, et peu à peu je sombrais dans le sommeil....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Dim 31 Jan - 5:01

25 décembre

Aujourd'hui était un jour spécial. C'était Noël. En plus d'être un jour spécial c'était un Noël spécial : c'était mon premier Noël avec Mac. Il m'avait déjà parlé de son cadeau puisqu'il avait besoin de moi pour son élaboration. Mais je ne m'en plaignais pas. Au contraire j'étais ravie à l'idée de porter en mois le bébé de Mac. Si tout s'est passé comme on l'esprèe alors j'attends un bébé de quatre ,jours. Cette pensées me fit sourire dans mon sommeil juste avant que je n'ouvre les yeux.

Ma tête reposait sur torse de Mac. Je me réveillai petit à petit. Jen 'osais de toute manière pas trop bouger parce que e ne voulais surtout pas interrompre le sommeil de Mac. On avait beau être le matin de Noël, je n'étais plus une enfant : je saurai me montrer patiente.

Finalement je relevai la tête vers lui et avec un sourire béat bougeait de manière à pouvoir l'embrasser de manière très furtive. Puis je me décidai : je parvins à me glisser hors de ses bras et à filer préparer le petit déjeiuner. Je fis le café, comme il l'aimait et prenait un plateau sur lequel j'ajoutai au biscottes matinales des papillotes et des clémentines. Dix minutes plus tard c'état près et retournai dans la chambre avec lui,da,s le lit.

Assise en tailleur à côté de lui je lui pris la main. Je l'observai. Il était tellement beau et sexy... Mais après tout c'était mon petit ami, je faisais et pensais bien ce que je voulais.

-Mac... Il est l'heure de se lever... Le dodo c'est plus l'heure...

J'avais bien dormi la nuit passéé et j'étais en forme pour le taquiner. Mais j'avais quand même murmuré vraiment doucement pour être sûr qu'il ne m'entende pas s'il dormait encore. Mon regar tendre balayait son corps. J'étais calme et sereine en ce jour de Noël en présence de l'homme que j'aimais et de celui qui allait être le père de mes enfants
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Dim 31 Jan - 23:17

Noël...
Une des journée que je préfère le plus. Non pas parce que j'ai toujours des enquêtes cette journée là, mais parce que c'était une journée festive pour les familles, un genre de temps de repos où l'on peut profiter de l'un comme de l'autre dans le plaisir, le calme et la joie. Les cadeaux et les rires sont au rendez-vous pour la plupart des maisons ou appartement qui recevrons ce soir. Les lumière du sapin allumé, l'arrivé du père noël apportera des sourirs aux enfants qui croient encore à cette histoire des plus fantaisiste. La neige tapisse légèrement le sol à l'extérieur alors qu'il fait ni trop chaud ni trop froid. Les décorations de noël dans la ville sont prête pour la soirée qui s'annoncera mémorable comme à tous les ans.

Ma respiration lente et mon rythme cardiaque au ralentit prouvait que j'étais toujours dans le monde du sommeil même si le soleil a prit la place de la lune sur la ville, et que les rayons enveloppe une bonne partie de la chambre où je dors toujours. Un poid se trouve sur moi : entre le sommeil et la conscience je sais tout de suite que la tête de Stella repose sur mon torse. Je pouvais entendre sa respiration alors que sa tête reposait tout près de la mienne, qui était penché sur le côté.

Tout doucement la réalité est réaparut dans ma conscience et je me réveillais peu à peu en cette belle journée matinale. Quelqu'un me tenait la main, et je l'ai serré. Encore à moitié endormis, les yeux fermé, je bougeais un peu pour me mettre plus confortable, comme pour tenter de dormir davantage, alors qu'en fait, c'était une des étapes d'un réveil matinal. C'est alors que j'ai entendu sa douce voix et j'ai sourit. Je n'avais pas envie de me lever, mais de me coller. Alors je me suis rapprocher et je me suis collé. Je voulais sentir son doux parfum...

-Mais je ne dors pas...

Bon, ma voix m'a sans doutes trahi, puisqu'elle est enroué par la nuit de sommeil que j'ai eu. Quand je pense que cette femme est ma petite-amie, et qu'en plus elle porte un enfant issue de notre amour.... je suis si heureux et si joyeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Mar 2 Fév - 1:48

Je souris en sentant qu'on lui serrait la main. Un court instant j'eus peur pour le plateau. J'avais eu peur comme Mac se collait à moi qu'il envoie valdinguer la vaisselle. Au final il avait posé sa tête sur mes genoux. Il était encore à moitié endormi puisque ses yeux étaient fermés. Je passai doucement ma mains dans ses cheveux en l'observant tendrement. J'entendis alors sa voix de Mac à moitié réveillé.

-Mais bien sûr je vais te croire...

Je me penchai tout doucement et déposai un baiser sur son front. Dans le même temps ma main glissa jusqu'à son torse.

-Le petit déjeuner est prêt... Evite juste de le mettre par terre en te redressant.

J'étais de bonne humeur et j'avais envie de le taquiner. Je me demandais s'il était pressé d'aller au sapin et si mon cadeau allait lui plaire. A côté du cadeau qu'il avait voulu me faire j'avais l'impression que c'était ridicule. D'ailleurs il allait falloir que je fasse une petite vérification pour pouvoir dire avec preuve que j'attendais son enfant mais j'étais sure que nous ne nous étions pas trompé.

-Tu as prévu quelque chose de spécial pour aujorud'hui ?

Ma question étit plus que sérieuse mais je ne pus m'empêcher d'ajouter :

-Comme... Ne pas aller au boulot par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Mar 2 Fév - 2:15

Sa main dans mes cheveux, je n'ai pas pu m'empêcher de frissoner. J'adorais ses caresses, si douce et délicate, que je ne pouvais plus m'en passer. J'ai sourit en l'entendant me dire en blague qu'elle voulait bien me croire. J'ai sentis son baiser sur mon front et sa main sur mon torse. Ses caresses me donnait davantage envie de retomber dans le sommeil. J'ai ouvert un oeil et j'ai vu le plat sur le plateau. Je me suis relevé doucement tout en poussant un baillement et en me frottant les yeux.

-Quelque chose de spéciale ?

J'ai haussé un sourcil, puis elle m'a donné un exemple. J'ai fait un petit sourir.

-Eh bien.... pas de travail aujourd'hui et.... j'aimerais t'emmener au restaurant ce soir...

Je prévoyais lui poser une question qui ferais toute la différence, qui changerait nos vie... Je voulais qu'elle sache à quel point je l'aimais et c'est ma manière de lui dire que je resterai toujours et jusqu'à ma mort auprès d'elle et de nos enfants que nous auront dans le future.

-Si tu ne veux pas.... on peut toujours aller faire quelque chose d'autre à l'extérieur mais il faut sortir quelque part ce soir... sinon je pourrai pas te donner mon cadeau de noël ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Mer 3 Fév - 1:12

Au moment où Mac s'était redressé j'avais passé ma main dans son dos et appuyé ma tête sur son torse. Je l'écoutai avec attention et c'est un sourcil haussé que je lui demandait :

-Mon cadeau ? Mais je l'ai déjà eu moi...

Que pouvait-il vouloir m'offrir d'autre ? Faire de moi une mère était déjà si énorme.... Je déposai un baiser sur ses lèvres pour le remercier. Il faisait vriament de moi la plus heureuse des femmes.

-D'accord pour sortir mais... J'aimerais bien t'entendre jouer avec ton groupe... Ca fait longtemps...

Rares avaient été les occasions pour moi de l'écouter mais ça avait toujours été un plaisir.

-Mais si ça dérange ce que t u as prévu on ira au restaurant...

Je lui souris et tout en restant contre lui me mis à tartiner de la brioche avec de la confiture de mûre. L a premire finie je l'approchai de sa bouche.

-Allez faut prendre des forces pour povoir ouvrir ton paquet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Mer 3 Fév - 2:31

Je l'ai enlacé tendrement jusqu'au moment où elle pensait qu'elle avait déjà eu son cadeau alors que j'en avait un autre pour elle. Eh oui. J'ai bien un autre cadeau et je sais qu'elle va l'aimer, en plus j'ai prit la couleur de ses magnifiques yeux... vert émeraude.

-Mais c'est que j'en ai un autre pour toi....

Je savais que le fait qu'elle puisse devenir mère lui faisait beaucoup de plaisir. Mais je savais aussi que ce que j'allais lui offrir allait la mettre aux anges. J'espérais que ça la rende heureuse autant que ça me rend heureux, même si elle ne sais pas encore c'est quoi...

Elle me demande si nous pouvions aller au Cozy's pour m'entendre jouer avec mon group de Jazz. À la place du restaurant, ce n'était pas une mauvaise idée. J'aimais bien y aller de temps en temps, mais depuis début septembre, je n'y suis pas retourné...

-Oui j'avoue... c'est une bonne idée...

Je lui sourit en sentant son baiser et sa main dans mon dos.

-Non non, ça ne me dérange pas du tout

Elle me temps une brioche tartiné en me disant qu'il fallait que je prennes des forces pour ouvrir mon cadeau. J'hausse les sourcils et je croque dedans. Après l'avoir mangé j'en tartine une à mon tour et je la tend à Stella.

-Je ne dois pas être seul à manger.... vous êtes deux maintenant, et vous avez besoin de manger tous les deux...

Je dépose un baiser sur le coin de ses lèvres tout en lui faisant des caresses dans le bas du dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Approche de Noël   Jeu 4 Fév - 2:32

Je me mis à rire légèrement et laissai ma tête reposer nonchalamment sur son épaule.

-Je ne suis pas sure que je mérite que tu m'offres autant de choses.

Je savais qu'on allait déjà passé une superbe journée tous les deux et je me demandais ce qu'il pouvait vouloir m'offrir de plus. Je fermai les yeux et me surpris à y songer et qu'imaginer qu'il me demande certaines choses m'était vraiment agréable. Un sourire de béatitude s'installa d'une oreille à l'autre.

Comme il était d'accord pour qu'on aille au Cozy's je souris un peu plus si cela était possible et lui souffla un merci.

Je rougis au rappel que maintenant on était deux. Je me mis à rire. Me doutant qu'il allait vouloir savoir pourquoi ce soudain éclatement de rire je me tournai vers lui et lui dis :

- Je vais enfin pouvoir laisser libre cours à ma gourmandise !

Je pris la tardtine et la dégustait. Cette confiture était vraiment délicieuse et elle ne pouvait être égaler par nulle autre puisqu'elle avait été tartinée avec amour par l'homme de ma vie. Il dépaosa ensuite un baiser au coin de mes lèvres. Ses caresses me faisaient frissonner et avec tendresse je pris ses lèvres. A bout de souffle nous dûmes nous séparer et je pris ma tasse entre mes mains ne voulant pas que ça dégénère de si bon matin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Approche de Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Approche de Noël
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le tableau "L'approche du port de Plymouth"
» Noel approche a grand pas
» Approche et conservation des matériaux textiles : de la fibre au tissage - INP - 22 et 23 mars 2011
» L'art du théâtre : approche
» essai approche d'insecte volant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI NY RPG :: New York :: Les Habitations :: Les Appartements :: Appartement de Mac Taylor-
Sauter vers: